Rencontre Avec Sean Hugues, Le Graphiste Ayant Réalisé Les Posters Du Never Say Die! Tour


Les posters du Never Say Die! Tour sont reconnaissables entre 1000 et celui de l’édition 2018 ne fait pas exception à la règle. Nous nous sommes entretenus avec Sean Hugues, le cerveau derrière ces créations.

29 ans, résidant à Melbourne, Sean a suivi des études secondaires spécialisées en design et a obtenu son diplôme d’illustration. Il travaille en tant que barman dans un gros restaurant pour arrondir ses fins de mois.

Comment es-tu entré en contact avec le Never Say Die! Tour et as-tu créé le premier visuel?

J’ai été contacté par Marco de Avocado Booking qui avait vu mon travail sur un site.

 

Tes créations sont vraiment uniques avec leur style très individuel, ce qui permet de les identifier facilement. D’où tires-tu tes influences?

Au lycée, ma sœur avait acheté « In Love And Death » de The Used. J’ai été époustouflé par la musique mais les illustration de Alex Pardee dans le livret du CD m’ont subjugué. Plus tard, la même année, Good Charlotte ont sorti « The Chronicles Of Life And Death » et le livret comportait des illustrations réalisées par leur guitariste Billy Martin. J’aimais vraiment cet union entre musique et graphisme. Mon intérêt vient de là.

Aujourd’hui, j’ai toujours un dossier sur mon bureau avec une collection de dessins qui m’inspirent. Il comprend du design graphique, des sculptures, des photos, des decks, des artworks de groupe, des lookbooks de marques, des animaux, des squelettes, des néons lumineux… mais il y a également des vidéos, des paroles, des films, un peu de tout.

 

Here’s @backjergin real quick.🍻✌🏼

Une publication partagée par Sean K Hughes (@seankhughes) le

 

Comment t’es venue l’idée du design de cette année?

Marco et moi avons échangé quelques idées par email. J’ai réalisé les premiers brouillons des idées principales et nous avons ensuite avancé ensemble sur l’aspect général du poster. J’ai été influencé par la direction artistique de Being As An Ocean et l’ambiance « dark neon » de Northlane. J’ai d’abord créé le corbeau puis Marco a suggéré de créer un décor alpin avec des arbres et de grandes montagne en arrière plan.

Combien de temps cela t’a pris pour le créer en tout?

21 jours de travail pour celui de cette année.

As-tu créé ce design en dessinant à la main ou est-ce que ton processus artistique passe par l’utilisation d’un ordinateur, de photoshop, etc…?

J’utilise rarement un carnet de croquis. J’exécute tout mon travail de façon digitale avec mon Wacom Intuous Pro. Je fait quelques brouillons sur Photoshop, les exporte sur Illustrator pour travailler les lignes, les couleurs et les ombrages.

Quel est ton illustration pour le Never Say Die! préférée et pourquoi?

J’ai adoré travailler sur celui de 2016. J’y retrouve cetet ambiance post apocalyptique et une vibe très metal. Le projet s’est parfaitement bien déroulé cette année là, ce qui m’a laissé du temps pour travailler des détails plus complexes.

Est-ce que tu aimes aussi écouter les groupes que tu fait figurer sur les posters de tournée?

Norhtlane sont incroyables sur scène, donc j’essaie d’aller les voir dès que je peux. Un ami m’a poussé à écouter Being As An Ocean lors d’un festival cette année, et j’ai été soufflé. Je n’arrête pas de parler de ce groupe à tout le monde. J’en ai encore des frissons. J’ai aussi découvert Alazka en recevant le line-up et je les ai écouté en boucle pendant la création. C’est marrant de penser qu’ils étaient sur l’édition de 2015 sans que je n’y prête attention haha. Peut-être que j’étais trop obsédé par The Amity Affliction à l’époque? Casey sont incroyables aussi. Le line-up de cette année est super.

Es-tu déjà allé à un Never Say Die! Tour?

Malheureusement non. Mais je garde en tête l’idée d’aller en Europe et d’y assister. Peut-être l’année prochaine…

Commentaires